A Charlie

(Extraits du recueil FIRST éditions) "On ne pourrait donc pas rire de tout?"

 

"Celui qui tue un homme tue toute l'humanité"
-Extrait du coran-

 

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrais pour que vous puissiez le dire"
-Voltaire-

 

"Jamais nos minutes de silence n'auront fait autant de bruit"

 

"12 balles pour un hebdo de 4 pages c'est un peu cher"

 

"Tuer des gens au nom d'un dieu, nom de dieu que c'est con"

 

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole, lorsque les maitres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au dessus d'eux l'autorité de rien ni personne, alors c'est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyrannie..."
-Platon- 3ème siècle av JC

 

"La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui"
-Déclaration des droits de l'homme et du citoyens-

 

"Le rire est le propre de l'homme et le sale du terroriste"

 

"Eh, du con, éduquons!"

 

"Les dessins sont des mots qui rigolent"

 

"Je suis fier d'être con quand je vois ce que les gens intelligents ont fait de ce pauvre monde"

 

"Non l'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne"

 

"Les idées c'est comme les chaussettes : si on n'en change pas de temps en temps, elles puent."

Du pain et des jeux

Les temps sont difficiles et il faut détourner le public de ses soucis journaliers par des événements qui font oublier le dur quotidien. Et puis surtout faire de façon à ce qu’il ne se pose pas les vrais questions.
Les empereurs romains connaissaient bien la recette pour faire oublier au peuple sa condition humaine. Ils organisaient des distributions de pains et proposaient des jeux pour distraire le public. Cette manière, de détourner la population des vrais problèmes est une tendance politicienne du moment où les discours populistes et court-termistes font ravages sur toute la planète.

Pour la distribution du pain, nous avons les restos du cœur et le secours populaire, il nous manquait les jeux; ce sera pour 2024. Eh oui, malgré son slogan en anglais*, c’est bien la France qui se propose d’organiser les jeux olympiques de 2024. En avons nous les moyens financiers? Ces grands rassemblements de sportifs aux performances douteuses sont-ils encore un moyen de rencontres conviviales et de liesses entre les peuples? Je me permets d’en douter mais il faut bien distraire le peuple et lui faire penser à autre chose. Et puis on dit que les jeux cela rapportera de l’argent! A qui? En tous les cas, ce ne sera pas le français lambda qui en verra la couleur!
Alors rendez-vous en 2024, et à ce rythme on ne parlera plus que l’anglais.

*Pour défendre la francophonie et la langue officielle des jeux olympiques modernes (le français : si si c’est vrai) rénovés par Le Baron Pierre de Coubertin, il eut été judicieux de profiter de l’événement et de porter haut la langue française. Mais non, on a préféré céder, encore une fois, aux sirènes des anglo saxons. Dommage pour le partage « Made in sharing » mais cela commence vraiment mal.

A lire : http://www.20minutes.fr/sport/1937751-20161007-paris-2024-jo-peuvent-etre-coup-massue-plongerait-economie-francaise-crise

Dites non à Paris 2024

Partagez cet article Logotweeterfbgplus

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>